JARED HOOPER – FAITH & FLOWER, Los Angeles

Jared Hooper aimerait que vous partagiez votre vin avec… les autres tables. Le sommelier de Faith and Flower est un personnage  sympathique, cultivé et plein d’humour. Né à Brooklyn,  diplômé de Columbia University, Jared n’a jamais eu peur de tenter des expériences. Après ses études, il est attiré par les plages des Hamptons, où il devient gardien d’une association de maisons privées tout en tentant d’écrire le Grand Roman Americain. Un essai en tant qu’assistant sculpteur pour le
propriétaire du vignoble des Channing Daughters (Jared a un diplôme de littérature et a fait des études de sculpture) se transforme de façon tout à fait inattendue en un poste de serveur dans la salle de dégustation du  vignoble, ceci après une brève formation sur les vins de la propriété.

Cette expérience est le détonateur qui le  conduira vers de longs voyages en Europe à la découverte des régions vinicoles, puis à un pèlerinage prolongé dans un monastère bouddhiste zen en Californie. à la suite d’une aventure qui commence à New York en passant par la reconstruction d’une maison à la Nouvelle Orléans après l’ouragan Katrina, Jared a l’impression d’être dans un film lorsqu’il atterrit au mythique Chateau Marmont de Los Angeles. Il en partira pour ouvrir un nouveau restaurant au Ritz-Carlton de Pasadena. Puis encore quelques pérégrinations en Europe avant de se poser au légendaire et luxueux restaurant chinois Hakusan.

C’est ce mélange d’expériences personnelles et professionnelles qui a fait de Jared le candidat idéal pour les propriétaires du restaurant Faith and Flower. Situé dans le quartier branché de downtown L.A. Faith and Flower est un lieu difficile a définir : “Le restaurant est un amalgame de glamour, d’esprit, d’énergie, de vieux et de neuf, de funky. On y sert des plats incroyables qui s’inspirent des grands classiques de la cuisine. Notre chef est mi-chinois mi-philippin, originaire du New Jersey, et il a étudié la cuisine française à San Francisco ! Œufs mimosa au kimchee, steak tartare à la crème miso, flocons de bonito et huitres kombu avec une mignonnette de poivre rose et une sauce ponzu-yuzu, agnelotti de queue de bœuf aux chicharons, c’est ça l’esprit de Faith and Flower !” C’est l’atmosphère dans laquelle Jared aime s’amuser avec son équipe de sommeliers et ses clients. Toujours en jeans et en baskets, Jared est l’image même du sommelier “New California”, bien décidé à rendre le vin facile, joyeux et plein de surprises. “J’essaie d’encourager notre équipe de sommeliers à s’amuser, à mettre les clients à l’aise et à jouer, à se rappeler que nous ne sommes pas là pour guérir un cancer, mais pour nous amuser, poser les bonnes questions, et écouter – faire une blague – et éviter le vocabulaire du vin !” Un des jeux que Jared aime dans cette ambiance, en dehors des objets intrigants qu’il utilise comme décanteurs (voir le High Times Magazine d’avril 2016), c’est le jeu de partage : “Nous aimons voir les tables s’échanger des verres provenant de leurs bouteilles respectives. A chaque fois que
nous leur suggérons le jeu, ils sont d’accord ; et nous en avons même qui à la fin du repas se serrent la main et vont prendre un verre ensemble au bar ! Pour moi c’est ça le jeu, l’échange, le troc, apprendre de nouveaux goûts”.

Cet esprit énergisant, accompagné d’une cuisine fusion créative, a donné au restaurant aussi bien qu’à Jared toute une légion de fans. En peu de temps, Faith and Flower s’est créé plus qu’un coin de rue sur la scène des restaurants de downtown LA. La philosophie apparemment zen de Jared Hooper, consistant à accorder les vins avec les clients plutôt qu’avec les plats, et sa volonté de créer de nouvelles expériences dans la joie, ont donné au nom de Faith and Flower ses lettres de noblesse.

Philippe Newlin